When in doubts, go to yoga


Une approche globale

Le yoga, bien loin de se limiter à une simple gymnastique du corps s’apparente davantage à une discipline philosophique qui inclut également la gymnastique du mental. Le mot yoga signifie « union », l’union sacrée entre le corps et l’esprit, l’union entre soi-même et son environnement.

Le yoga propose un système de nettoyage « global » du corps humain qui permet de créer les conditions pour qu’il puisse se régénérer et rétablir la santé émotionnelle.


Ralentir pour revenir ici et maintenant

Le yoga oblige le mental à se relier à des objets de concentration qui nous maintiennent dans le présent: le corps, la respiration et l’éveil sensoriel.

De cette manière, l’individu peut se connecter avec ses sensations intérieures pour concentrer le mental dans une direction. L’alignement du corps déclenche l’alignement du mental. Selon les textes védiques, le yoga est l’arrêt des activités de la pensée.


Objectif ultime

Par le biais du rééquilibrage et de la fusion du corps et de l’esprit, le yoga permet d’ouvrir un nouvel espace où peut naître l’Être qui est en nous, de libérer notre conscience profonde, notre force créative et de faire émerger notre vraie nature. La pratique du yoga permet de retrouver le plein usage de nos potentiels latents. C’est un chemin spirituel qui mène à une plus grande cohérence personnelle et à un positionnement au monde plus juste.

De cette manière, notre autorité intérieure peut déployer ses ailes et les autorités extérieures n’auront plus la possibilité de les lui couper.

‘Le paradoxe du yoga est que c’est une voie religieuse non théiste qui ramène l’Être à ses actions et à sa responsabilité du contexte où il se trouve.’

[Hans Krater, www.yogaviveka.be]


Une pratique citoyenne

La pratique du yoga permet d’atteindre bonne santé, sérénité, apaisement du mental, équilibre émotionnel et clairvoyance.

Une bonne connexion à soi engendre une meilleure connexion à l’autre et au monde. En corrigeant nos actions physiques, verbales et mentales, nous transformons notre être et notre environnement.

‘Comme le soulignait Sa Sainteté le Dalaï-Lama, nous vivons dans une société où les gens éprouvent de plus en plus de mal à se témoigner de l’affection et où la dimension intérieure de la vie est presque complètement négligée. Il n’est pas étonnant que notre époque connaisse une soif si intense de compassion et de sagesse – ce que les enseignements spirituels peuvent offrir.’

[Le livre Tibétain de la vie et de la mort, Sogyal Rinpoché]


Attributs du yoga

intemporel // agnostique // non dogmatique // modulable // évolutif


Origine du yoga

Le yoga est l’une des 6 disciplines philosophiques (darśana) de la philosohie hindoue.

Il prend sa source dans le texte (Yoga sūtra) de Patañjali: un recueil de 195 versets (sūtra), qui date d’environ 200 ans av. J.-C. et se compose de 4 chapitres (pāda):

  1. Samādhi Pāda qui définit le yoga, la pratique, les problèmes que nous pouvons rencontrer et leurs solutions;
  2. Sādhana Pāda qui explique comment développer l’attention, en opposition à l’état de distraction dans lequel nous vivons;
  3. Vibhūti Pāda qui nous guide vers la pratique combinée de la concentration et la contemplation pour atteindre un état d’unité et développer une attention de plus en plus profonde;
  4. Kaivalya Pāda, le dernier chapitre, qui révèle l’objectif du Yoga : maîtriser l’esprit, développer une perception claire et se libérer de tout attachement.

C’est dans le chapitre 2 (Sādhana Pāda) que l’on retrouve les pratiques telles que la posture (āsana), la respiration (prāṇāyāma), l’écoute sensorielle intérieure (Pratyāhāra) et la méditation (Dhyāna), dont on entend davantage parler dans néo-yogas de notre époque.